.

Les animations de sports pour tous (1€ la séance) voir ici

samedi 24 février repas équipage Gauthier & Franky info ici

samedi 24 février repas solidaire à St-Henri Comines info ici

samedi 24 février spectacle improvisé à Saint-Henri info ici

samedi 24 février Gaming Day 2 info ici

vendredi 2 mars repas CDLYS pour voyage de fin d'études info ici

samedi 3 mars fête à St-Henri Houthem info ici

dimanche 4 mars repas Les Gars de La Lys info ici

vendredi 9 mars fête à Saint-Henri Le Bizet info ici

samedi 10 mars 11ème Swimmarathon info ici

samadi 10 et dimanche 11 mars course des Géants info ici

du 10 au 18 mars exposition Adoption de tombes de soldats de la grande guerre info ici

vendredi 16 mars fête écoles communales Comines info ici

samedi 17 mars repas Espadons Cominois info ici

samedi 24 mars fête primaire et maternelle à St-Henri Comines info ici

23-24-25-28-30-31 mars et 1er avril L' infortuné Monsieur Victor info ici

9.2.18

Saint-Henri Comines - Un repas campagnard pour un orphelinat

Grâce à l’expatriée française Laurence Rouyer, la Cominoise Anaïs Mostaert a découvert la joie et les sourires des orphelins de la «Maison du bonheur».
Quoi de plus étonnant que de voir des jeunes orphelins africains sourire à la vie… À la «Maison du bonheur» à Conakry, capitale de Guinée, des enfants de 9 mois à 16 ans retrouvent la joie de (sur)vivre. Depuis 2016, la charismatique Laurence Rouyer, une expatriée française, accueille trente et un jeunes orphelins. Dans la gestion de l’orphelinat, elle peut compter sur l’aide du beau-frère d’Anaïs Mostaert, régente en mathématiques, à l’école Saint-Henri – Comines. C’est tout naturellement que la jeune enseignante belge a profité de l’occasion pour entrer en contact avec Laurence Rouyer et découvrir l’orphelinat. «J’avais envie depouvoir faire quelque chose de concret et d’utile auprès d’enfants qui doivent faire face à un début de vie difficile, souligne-t-elle. Ces enfants se retrouvent à la rue en raison de la problématique de la malnutrition, du décès des parents suite à l’épidémie Ebola, etc. Je trouve que chaque enfant doit pouvoir vivre dignement!»
À la demande de la directrice de l’orphelinat guinéen, deux tonnes de matériel (produits sanitaires, matériel scolaire, jeux, couvertures, etc.) ont été récoltées dans les classes du secondaire inférieur de Saint-Henri. Pour permettre aux enfants d’également fêter Noël, dans d’autres orphelinats de Conakry, et grâce à Gwendolina Despeghel, une récolte de matériel a été organisée, au sein de l’implantation primaire de Saint-Henri. «Même si les camions peuvent être bloqués à la frontière, nous sommes certains que le matériel arrivera bien sur place; il faut juste être un peu patient…» Anaïs Mostaert avait déjà eu l’occasion de vivre un séjour en Afrique noire dont on ressort rarement indemne. Lors de sa dernière année de régendat à l’école Roi Baudouin de Braine-le-Comte, elle avait fait deux mois de stage à Ouahigouya (deuxième ville du Burkina Faso) «J’avais des classes de 120 élèves. Ils étaient assis à 3 ou 4 sur des bancs prévus pour deux… Tous se rendent compte de la chance d’aller à l’école! En Afrique, on s’habitue à vivre avec pas grand-chose tandis que les personnes font preuve d’une belle humanité et d’un sens de la solidarité en prenant le temps d’écouter, de discuter, de comprendre!»

Pendant les vacances de Pâques, la Cominoise s’envolera pour la Guinée et ira à l’orphelinat: «J’aurai l’occasion de partager mon expérience et donner de mon temps afin de soutenir Laurence Rouyer dans son travail mais aussi pour m’occuper des enfants.»
Un repas campagnard, le 24 février
D’ici là, et pour permettre aux enfants de vivre dans des conditions correctes, comme pouvoir manger tous les jours, aller à l’école, se soigner… le «comité cominois» organise prochainement un repas solidaire. Il est organisé le samedi 24 février, dès 18 h, au réfectoire du collège Saint-Henri à Comines. Au menu: un repas campagnard accompagné de différentes bières belges (12 euros pour les adultes et 6 euros pour les enfants)
Réservation repas: 056 55 79 27 ouregis.mostaert@skynet.be

Édouard DEBELDER - L'Avenir



Aucun commentaire: