.

Coronavirus COVID-19 Belgique : Mesures actuelles voir ici Pour la France voir ici

28.10.20

Collège de la Lys - Un geste héroïque

 

Ce 21 septembre aurait pu être tragique … Un passant de 82 ans fit un malaise cardiaque aux abords du Collège de la Lys, près du canal. Voyant ce monsieur en détresse, une élève resta auprès de lui et envoya chercher de l’aide. C’est ainsi que trois autres élèves et leur professeur de sciences arrivèrent sur les lieux. Faisant preuve d’une grande lucidité, l’un appela les secours, l’autre prit le défibrillateur cardiaque dans la salle de sports et leur professeur entreprit un massage cardiaque.


Tous ces gestes combinés permirent de maintenir la victime en vie jusqu’à l’arrivée des secours. Après quelques temps en soins intensifs, le monsieur est toujours hospitalisé, se rétablit lentement et est, selon ses médecins, un miraculé.



Cet acte de bravoure n’a pas été évoqué jusqu’à ce jour. Tout d’abord par respect pour la victime et ses proches. Mais aussi pour permettre aux quatre jeunes de terminales et leur professeur d’être pris en charge par une cellule de soutien psychologique. Tous ont d’ailleurs choisi de garder l’anonymat.


Aujourd’hui, dans le respect des règles sanitaires, la famille a enfin pu rencontrer ces cinq héros bien malgré eux, en présence de Mme Alice Leeuwerck, Bourgmestre de Comines-Warneton, et de M. Ludovic Keirsbilck, directeur a.i. du Collège de la Lys.


  1. Keirsbilck salua la grande maturité de la part des jeunes et le sang froid de leur professeur. Il mit en évidence l’importance de former les jeunes aux gestes qui sauvent. L’école a d’ailleurs attribué deux heures par semaine à un professeur apte à leur apprendre le BEPS.


Mme Leeuwerck félicita les élèves et leur professeur pour leur acte de bravoure. Elle souligna également l’importance des formations BEPS auprès des jeunes. Une chance également qu’un défibrillateur se trouvait à proximité. Le budget communal de 2021 prévoit d’ailleurs l’arrivée de trois défibrillateurs cardiaques dans des endroits stratégiques en extérieur dans l’entité : un à Comines, un à Warneton et un à Le Bizet. Dès que la situation sanitaire le permettra, les quatre élèves et leur professeur seront conviés à la cérémonie de prix et médailles de la Citoyenneté à l’Administration Communale de Comines.


C’est finalement la famille de la victime qui prit la parole pour remercier les jeunes et leur enseignante. Grâce à eux, c’est un mari, un papa, un papy … qui est encore en vie. Un moment empli d’émotion pour tous.

Info Collège de la Lys


26.10.20

Premières communions à Comines Ten-Brielen

Ce samedi 24 octobre à 15h, 8 enfants ont fait leur première communion en l’église Saint Eloi à Comines Ten-Brielen. Cette eucharistie a été célébrée par l’abbé Jean Demay avec les règles de distanciation du moment.






                                 >>>> Toutes les photos ici <<<<

21.10.20

Ish Bizet Ploegsteert - Retraite de Lydia

 

Confirmations à Warneton à 11h (18-10-20)

Ce dimanche 18 octobre à 11h, 22 enfants ont fait leur confirmation en l’église Saint Pierre et Paul de Warneton. Cette eucharistie a été célébrée par le Vicaire Episcopal Giorgio Tesolin envoyé par l’Evêque de Tournai et assisté de notre Doyen Joseph Nyembo avec les règles de distanciation du moment. Merci à toute l’équipe des catéchèses pour cette très belle organisation de la confirmation.






                                  >>>> Toutes les photos ici <<<<

Confirmations à Warneton à 9h30 (18-10-20)

Ce dimanche 18 octobre à 9h30, 9 enfants ont fait leur confirmation en l’église Saint Pierre et Paul de Warneton. Cette eucharistie a été célébrée par le Vicaire Episcopal Giorgio Tesolin envoyé par l’Evêque de Tournai et assisté de notre Doyen Joseph Nyembo avec les règles de distanciation du moment. Merci à toute l’équipe des catéchèses pour cette très belle organisation de la confirmation.

15.10.20

Des "échos" rubaniers sous le signe de l'Histoire...

Chers amis de La Rubanerie,


Une vilaine fracture de la cheville a eu raison de la parution, en temps et lieu, de vos "échos" préférés! Mais me voici à peine de retour à La Rubanerie que je m'empresse de vous livrer nos dernières informations.


J'attire toutefois votre attention sur un point de mon éditorial, rédigé avant que le nouvelle ne tombe : le Forum des Weppes est remis à l'an prochain, par suite des ravages de la Covid-19. Cela dit, vous pourrez quand même retrouver nos deux publications dès le 19 octobre sur notre site web dans l'onglet dédié. 


En outre, je vous invite à me retrouver le 22 octobre prochain à 18 heures 30 au Bibliolys (ex Centre de Lecture Publique de Comines-Warneton) pour la présentation de mon roman "Le coeur qui chatouille..." L'entrée est gratuite et l'ambiance assurée! Plus d'infos sur : https://www.bibliolys.be/evenements/rencontre-avec-olivier-clynckemaillie


Dans les échos de ce mois, vous lirez notamment que l'histoire de notre bonne ville s'est tatouée de prouesses industrielles par l'entremise d'une marque déposée par Cousin-Frères et la réalisation de son étiquette par les prédécesseurs de l'imprimerie-cartonnerie Debrez SAS dont vous entendrez reparler sous peu avec un produit qui ne devrait pas vous laisser de marbre...


En attendant, je vous souhaite une bonne lecture, soit à l'adresse web https://larubanerie.files.wordpress.com/2020/09/les-echos-de-la-rubanerie-2020-nc2b09.pdf , soit en ouvrant la pièce jointe à ce courriel, et vous remercie mille et une fois encore pour votre soutien indéfectible que même la COVID-19 ne parvient pas à émousser!


Prenez bien soin de vous et des vôtres. A très bientôt.


 

Olivier CLYNCKEMAILLIE

  Conservateur/Directeur

       Délégué général


 

Centre d’interprétation « Plugstreet 14-18


 

Le centre d’interprétation « Plugstreet 14-18 experience » vous propose son exposition « Les animaux dans la Grande Guerre, les héros oubliés » à partir du 30 octobre jusqu’au 29 novembre 2020, tous les jours de 10h à 17h. (PAF 5 €).

Venez découvrir en famille, le rôle souvent méconnu de nos amis bipèdes et quadrupèdes lors du premier conflit mondial.

Cette exposition didactique est agrémentée de légendes en français, néerlandais et anglais.

 

En complément à cette exposition, le mercredi 4 novembre 2020 à 13h30, au centre d’interprétation, tous les enfants ainsi que leurs parents sont invités à assister à la projection du dessin animé « Stubby » le chien de guerre le plus décoré de la Première Guerre mondiale ! (PAF 4€ : film, accès et infos sur l’expo, animations et goûter).

En fin de journée, tirage au sort et le DVD du film offert à l’un des participants.

Un bel après-midi de divertissement en perspective pour nos chères têtes blondes ! 

 

Réservations et infos : ic.plugstreet1418@gmail.com   tél. 056/484 000



5.10.20

Premières communions à Comines (4-10-20)

Ce dimanche 4 octobre 13 enfants ont fait leur première communion en l’église Saint Chrysole de Comines. Cette eucharistie a été célébrée par l’abbé André Cardinal avec les règles de distanciation du moment. 







                       >>>>Toutes les photos ici <<<<

Deuxième édition du "Cheese and Wine"

 

1.10.20

Le mois d'octobre rose

Chaque année, le mois d’octobre est un mois consacré à la sensibilisation au cancer du sein, afin d’attirer une plus grande attention sur la maladie, de favoriser la prise de conscience, et d’accroître le soutien apporté au dépistage précoce et au traitement ainsi qu’aux soins palliatifs de la maladie.

(photo soutien-gorge géant qui vise à sensibiliser la population)

 

30.9.20

La journée "Portes Ouvertes" du Carpe Diem


 D'autres photos ici

Ce dimanche 27 septembre, les Maisons des Jeunes ont ouvert leurs portes au public dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles. "Le 27.09, passe à la maison !" est le nouveau rendez-vous donné par la Fédération des Maison des Jeunes qui souhaite apporter plus de visibilité à celles-ci.

A Comines -Warneton les jeunes se voient aussi proposer différents ateliers comme Atelier Street art ,Atelier Radio, Atelier Batterie, Atelier Guitare, Atelier Vidéo, Atelier Cabane, Atelier Impro, Atelier Chant, Atelier dessin , etc......Lors des périodes de vacances la maison des jeunes propose des stages de découverte ou un programme d'activité qui a pour ambition de répondre aux attentes et besoins des jeunes souvent à un prix fort démocratique.


27.9.20

Cérémonie au monument aux morts à l’occasion de la fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles

D'autres photos ici

Ce dimanche 27 septembre 2020 s’est déroulée la Fête de la Communauté française.  A l’occasion de la cérémonie célébrée au monument aux morts sur la place de Comines , notre échevin Ph. Mouton a prononcé un discours :

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Adjoints et Echevins, Mesdames et Messieurs les Conseillères et les Conseillers, Mesdames et Messieurs en vos titres et qualités,

Identité : Comines-Warneton possède une identité forte par sa langue, ses entreprises son commerce. Chaque ancienne commune peut-être reconnue grâce au mérite de ses entreprises implantées souvent de longue date, grâce à la renommée de ses moulins, musées, centre d’interprétation, clubs sportifs, académies, centre culturel, et de lecture publique, ses églises, son commerce.

Chaque ancienne commune est reconnue grâce à ses spécificités, son folklore, ses originalités de langage…toujours aussi par son histoire ô combien violente et universelle qui fait que des antipodes arrivent des ambassades aux fins de se recueillir dans les cimetières du Commonwealth.

L’identité d’une commune amènera à sa reconnaissance, et aux efforts qui décideront de la pérennité de cette reconnaissance. Comines-Warneton la mérite à plusieurs titres.

La Communauté Française de Belgique se doit d’assumer ses compétences principalement dans les domaines de l’enseignement et de la Culture.

Enseignement :Pour nous autorités communales, l’enseignement au quotidien figure au centre de nos préoccupations du point de vue de la sécurité en premier lieu. Nos écoles rassemblent des milliers d’élèves dans quasiment toutes les anciennes communes de l’entité depuis Le Bizet jusqu’à Ten Brielen.

Nos écoles offrent aux enfants et adolescents un large éventail de matières, de disciplines, d’options. Eventail qu’il convient de garder le plus largement ouvert afin que notre jeunesse trouve sa place dans le monde du travail. Nous tenons donc à sécuriser un maximum les accès aux écoles et à développer celles dont nous avons directement la charge.

Nous tenons à sensibiliser en haut lieu du fait de notre proximité immédiate avec la France nous permet d’accueillir des centaines d’élèves Français et que cette collaboration donne l’élan à la formation de nombreux cercles vertueux au sein d’une communauté française dont la signification littérale prend encore plus de sens.

Sens : Que les choses dans ce pays complexe prennent du sens, que l’on analyse les moyens en regard des besoins, compte tenu des impératifs qui se manifestent nos communes pour la jeunesse et les personnes précarisées, voilà bien notre souhait le plus vif.

Les évidences crient à nos oreilles chaque jour. Impérieuse nécessité de l’éducation permanente du français dans nos écoles, dans les médias, sur les réseaux sociaux bien utilisés. Lutte incessante contre la pauvreté des corps, mais aussi celle des esprits.

Culture : A côté de cela magnifique opportunité de se plonger dans la culture française, qui produisit tant de réflexion, d’analyse et d’émancipation de l’être humain à travers notre histoire commune si souvent. Magnifique émotion partagée à travers le monde depuis la poésie de François Villon jusqu’au discours d’André Malraux, jusqu’aux livres des écrivains Haïtiens, langue de libération des corps et des esprits tu nous aimes.

Chance à saisir au vol, chance à bonifier dans la pratique de tous les jours, chance à faire valoir dans l’adversité, chance à traduire en termes de compétences, d’analyse et d’identité. Cette langue qui nous unit nous donne tant, par tant de formes dans des domaines si multiples que l’on peut affirmer « J’aime ma langue et elle me le rend bien ».

Concertation : L’essentiel aujourd’hui pour nos responsables politiques, pour nous enseignants et gens de culture, artistes, conservateurs de musées, pour nous-mêmes élus locaux, nous sommes en responsabilité de réflexion, de concertation, d’épanouissement de notre jeunesse et des personnes précarisées.

Autrement dit dans une société qui manque de repères, l faut travailler ensemble localement et faire fruit de nos ressources respectives.

Il nous faut pouvoir prendre conscience des richesses de cette ville en communion outre Lys et les partager par l’enseignement et la culture. Il faut se donner l’ambition de nos possibilités.

Urgences : Nous avons le Musée de la Rubanerie, le Centre d’interprétation de Plugstreet Le Centre culturel, Bibliolys la bibliothèque qui attendent les futures rénovations depuis plus de dix ans. Nous possédons des outils de partage de la culture qui une fois rénovés et dots des pleins pouvoirs doivent amener à une expansion de la culture tus azimuts dans une région qui n’attend que cela. Nous possédons en outre de part et d’autre de la Lys une architecture particulière étonnamment ressuscitée après un conflit mondial qui aurait pu nous lasser sans voix, ni parole.

Qu’à cela ne tienne, il faut croire en notre étoile, pour la voir il suffit d’ouvrir les yeux et même si l’avenir est parfois sombre, donner de l’espoir fait partie de nos missions, comme de donner l’occasion à notre jeunesse de s’épanouir et aux personnes précarisées la force de renaître.

Je vous souhaite à tous une excellente fête de la Communauté Française.


Philippe Mouton

Echevin à la Ville de Comines-Warneton.

23.9.20

Point relais boucherie « Le Plat Pays » rue du Faubourg n° 57  Comines



 

GP de la Hutte à Ploegsteert

Après l'aval des autorités compétentes, le Comité de La Hutte en collaboration avec La Roue d'Or de Ploegsteert organisera le samedi 10 octobre prochain le "Grand-Prix de La Hutte".

Nous attirons votre attention de respecter les mesures préventives au COVID : port du masque sur tout le parcours, distanciation sociale.

Départ/Arrivée : rue de Messines (Mémorial)

Rue du Rossignol

Rue du Rosenberg

Rue du Petit Pont

Vert Gibet

Rue de la Muncque

 

La How'Hache ,un divertissement qui tranche rue de la Howarderie, 9, au Bizet.

 

22.9.20

Vente de légumes à la Régie des Quartiers

Vente de légumes à la Régie des Quartiers de Comines (6 rue du Progrès) C'est tous les mercredis matin de 8:30 à 11:00 et de 8:30 à 12:00 au Bizet 16 Rue Delcauwe

Voici la liste des légumes à vendre ce mercredi :

https://www.facebook.com/rdqcomines/posts/3617862394890920



 

16.9.20

Communiqué de la Bourgmestre – jeudi 17 septembre 2020 – 11h


Communiqué de la Bourgmestre – jeudi 17 septembre 2020 – 11h
‼️ Attention : les informations ci-dessous ont été actualisées suite aux données du Ministère belge des Affaires Etrangères reçues ce matin. Les information d’hier, partielles, ne tenaient pas compte de l’exception « frontalière ». Elles restent correctes pour le reste de la Belgique. Ceci est dû à une erreur de traduction dans les documents officiels du Ministère. L’Administration communale ne peut en aucun cas en être responsable. L’Administration communale de Comines-Warneton a toujours communiqué les informations officielles reçues le plus rapidement possible.
➡️ Pour la première fois (et nous nous en réjouissons), le caractère « frontalier » d’un bassin de vie est pris en compte. Cela signifie que :
🛑 Le gouvernement belge (SPF Affaires Etrangères) classe, entre autres, à partir de vendredi 18/09 à 16h00, le département du Nord, frontière avec notre ville, en rouge.
👟👛 Concrètement, outre les déplacements pour raisons essentielles (professionnelles, scolaires, familiales, médicales, etc.) les résidents frontaliers de Comines-Warneton peuvent poursuivre leurs activités quotidiennes et habituelles de courte durée en France (courses, séance sportive, etc.). Nous ne parlons pas ici d’activités qui occupent la journée complète.
Exemples pratiques : les courses de proximité en France sont permises, mais les journées « shopping » dans des villes plus éloignées ne sont pas autorisées. De même, l’activité sportive habituelle (abonnement, compétition, entraînement en club, etc.) est permise, mais les journées sportives en France ne sont pas permises.
✅ La France n’a émis aucunes restrictions à ce que les citoyens français continuent leurs activités quotidiennes en Belgique (courses, sport, déplacements divers, etc.). Les restrictions ne visent que les citoyens de Belgique vers la France.
🇧🇪 🇫🇷 ‼️ LES FRONTIERES NE SONT PAS FERMEES ‼️
A votre disposition,
Alice Leeuwerck
Bourgmestre de Comines-Warneton