.

ENQUÊTE AUTOUR DU CLOCHER VOIR ICI

LES ACTIVITÉS EXTRASCOLAIRE POUR LES ENFANTS DE 3 à 12 ANS INFO ICI

ANIMATIONS SOCIALES DE QUARTIER DU 30 JUILLET AU 24 AOUT INFO ICI

LES ANIMATIONS DE SPORTS POUR TOUS INFO ICI

MARCHE NORDIQUE DATES ET LIEUX SECONDE SESSION 2018 INFO ICI

17-18-19 AOÛT DUCASSE CITE GEUTEN INFO ICI

DIMANCHE 26 AOÛT OLDTIMER TRIP COMINES INFO ICI

SAMEDI 1 SEPTEMBRE SOIRÉE DE LA BOURGMESTRE F.F INFO ICI

SAMEDI 8 SEPTEMBRE PINK DAY WALK AND RUN INFO ICI

7-8-9 SEPTEMBRE FÊTE DES MOISSON INFO ICI

15.8.18

Comines-Warneton -  250 personnes au repas  de la  FJA


Le dimanche 12 août, la FJA Comines-Warneton et la FWA organisaient un barbecue, des agri-jeux et un Babyfoot géant à la ferme de Dirk et Anja Verhee – Vanneste .Des photos ici

8.8.18

Lys les Bains 2018

Sports, musique, activités culturelles, bars… Voici un cocktail estival réussi pour cette 3e édition de «Lys-les-Bains»
En ce premier week-end d’août, bon nombre de familles ont pris la route des vacances… Pour celles qui sont restées à la maison, la Ville de Comines-Warneton a eu la bonne idée d’amener la plage et les activités estivales à domicile! Le soleil torride était au rendez-vous de la 3e édition de «Lys-les-Bains», orchestrée par le Plan de Cohésion Sociale et le Service des Sports. Sable chaud, palmiers, parasols étaient là pour planter le décor tropical! Il ne manquait que la mer transparente; les Cominois ont dû se contenter des eaux de la Lys.
Pendant trois jours, un nombre impressionnant d’animations a fait vivre la plage grâce aux partenaires locaux. Parmi les nouveaux participants, relevons le Télévie et leurs spécialités de crêpes et gaufres ainsi que la Jespo avec plus de 200 hamburgers vendus et l’Evoco avec son bar. «Ici, il règne une ambiance festive, précise Lorenzo Altimari de la Jespo. Nous sommes en vacances sans partir! En tant que club de volley, et comme nous ne savons plus organiser de beach – à Comines par manque de subside wallon, nous profitons du terrain pour jouer entre nous. Seul inconvénient: le sable est brûlant!»

Il n’y avait pas qu’à boire et à manger! Le sport était mis à l’honneur: le paddle (une quarantaine de participants le samedi matin), le beach-volley, le ping-pong, la pétanque, le bubblefoot. La culture était aussi présente avec le Centre de Lecture Publique et ses livres, ses jeux de société. Les petits-enfants n’ont pas été oubliés avec une pêche aux canards (proposée par l’accueil extrascolaire), des bricolages, des jeux de sable, un château gonflable. La musique était à la fête sous diverses formes: karaoké, blind-tests estivaux et initiation à la salsa. En soirée (parfois prolongée) et à la fraîcheur, le nombreux public a pu applaudir, le vendredi, le groupe bruxellois «La tête de mon frère», et le samedi soir, le DJ Lambert.
En début de soirée dominicale, l’organisateur Alexandre Vandermarlière du Service des Sports était ravi: «Nous avons eu beaucoup de monde. D’années en années, il y en a de plus en plus! Les nouveaux clubs sportifs comme l’Evoco et la Jespo attirent du monde et nous ont permis de proposer de la petite restauration en continu. On retrouve l’ambiance d’un village de vacances avec du sport, de la culture, de la musique et des bars. Pour l’an prochain, nous allons essayer de varier. Nous avons déjà des propositions d’associations et d’activités!»

Édouard Debelder l'avenir
Depuis une quinzaine d’années, les familles cominoises ont pu découvrir les histoires racontées et illustrées par la petite lucarne du Kamishibai.
Début des années 2000, des animatrices cominoises du Centre de lecture publique ont suivi une formation pour encadrer ce type d’animation. «À cette époque-là, c’était un concept assez novateur qui voulait amener l’enfant à lire des histoires, relève Sylvie Verbeke du CLP cominois. Aujourd’hui, de nombreuses bibliothèques développent ce type d’animations et des maisons d’édition publient des outils.» À Lys-les-Bains, l'animatrice Sylvie a proposé deux séances à une bonne trentaine d’enfants ébahis. «L’origine de ce théâtre japonais date du début du siècle dernier, bien avant l’existence de la télé. Un conteur à vélo se déplaçait dans les villages avec ce petit théâtre en bois sur son porte-bagages. Il vendait aussi des bonbons», ajoute Sylvie.
Édouard Debelder l'avenir
Le service communal de rencontre Parents-Enfants a proposé à une trentaine de plus jeunes de décorer des sacs de plage. Une première aussi!
Le bricolage est un prétexte pour renforcer le lien dans la famille. Marie Cornard et Noémie Leire, les animatrices, situent leur service: «Notre objectif est la prévention pour travailler le lien parents-enfants.
Nous essayons de nous faire connaître au mieux notamment via les tribunaux, les aides à la jeunesse, le SPJ. Suite à une coupure de lien entre parents/enfants, les demandes d’aide peuvent être sollicitées par les deux parents ou par une institution.»
056 84 75 20 ou 0478 06 04 18

Édouard Debelder l'avenir
Des «footballeurs» étaient intégrés dans un ballon gonflé d’air. Juste les pieds leur laissaient la liberté de shooter. Par la température quasi caniculaire, la chaleur était à rajouter à leur exploit!
Des dizaines de jeunes et moins jeunes se sont risqués à des parties sur un demi-terrain. Un des protagonistes du jour était Laurent Maselis: «Je suis un ancien footballeur. Cela n’a rien à voir avec le foot. La visibilité dans le ballon est moindre. Le but est de s’amuser en poussant les autres. Cela est surprenant surtout quand on ne voit pas arriver l’adversaire… Mais on tombe sans se faire mal! Le plus dur reste la chaleur…»
Parmi les plus jeunes joueuses, Laurie De Witte, 12 ans, sort du terrain: «J’ai beaucoup aimé le fait de pousser pour faire tomber. Le ballon avec ses sangles reste lourd à porter.»

Édouard Debelder l'avenir

En photos ici

Comines -Warneton - Réflexion sur la gestion des sécheresses récurrentes dans nos régions


Reproduire à l’échelle locale ce qui existe dans l’ensemble de la vallée de la Lys.
Mois de juillet : Une prairie brûlée par le soleil. Le niveau de la mare est anormalement bas.
Mare asséchée au cimetière de Prowse Point.
L’histoire nous renseigne sur l’exploitation des ruisseaux.
la Douve à Warneton. Douves du Château et bassin de retenue pour l’alimentation des moulins. Le creux de la vallée est destiné à l’élevage.
L’eau des pluies s’écoule trop vite.
La couleur de l’eau est brun- jaune car chargée de limon.
Une concertation utile.
L’importance de préserver les derniers milieux marécageux.
Avenir et climat ?
L’eau de la Lys est retenue.

Il faut observer ce qui se trouve à notre portée pour admettre quelques constats de base et ébaucher des solutions. Il n’y a aucune profusion d’eau dans la Lys. Même si on voit beaucoup d’eau, on remarque vite qu’elle coule à peine. C’est le système d’écluses barragées qui retient l’eau artificiellement et lui seul. S’il n’y avait pas ces écluses et leurs barrages, il y aurait beaucoup moins d’eau dans la rivière. Pour la Lys, il y a de grandes différences de débit entre les périodes de crues et celles d’étiage. L’été est la période d’étiage normale.
Reproduire à l’échelle locale ce qui existe dans l’ensemble de la vallée de la Lys.
Ce que l’on voit en grand dans la vallée de la Lys, il faudrait pouvoir le reproduire à petite échelle dans les petits bassins qui alimentent la rivière. Le principe de ralentir le flux vers la rivière et d’en retenir une partie solutionnerait certains problèmes de sécheresse mais pas tous. Des intercommunales comme Ipalle préconisent cela pour limiter les inondations. Pourquoi ne pas songer à des moyens de retenir une partie de l’eau des crues et la stocker en des lieux adéquats pour s’abriter des sécheresses, cela se fait déjà en beaucoup d’endroits. Les bassins d’orage des zones industrielles pourraient aussi devenir des réserves d’eau pour l’agriculture. Tout cela doit être considéré dans étude approfondie.
L’histoire nous renseigne sur l’exploitation des ruisseaux.
Les cartes anciennes de la région signalent des retenues d’eau à Warneton sur la Douve, sur des affluents du Kortekeer dans les bois de Zandvoorde et même sur la Geluveldbeek entre Zandvoorde et la rue Chapelle d’épines. Les sites fossoyés étaient typiques des régions comme la nôtre, certains servent toujours de réserve d’eau pour plusieurs agriculteurs de la région. Les fossés, les ruisseaux de troisième et de seconde catégorie ne servent aujourd’hui qu’à l’évacuation la plus rapide possible des eaux pluviales. L’histoire nous enseigne qu’une méticuleuse exploitation des petits cours d’eau apportait de nombreuses ressources pour l’énergie, le stockage de l’eau et la diversification de l’agriculture et de l’élevage.
L’eau des pluies s’écoule trop vite.
On voit une noria de tracteurs avec des citernes qui viennent chercher l’eau qui ne se trouve pas ou plus à proximité des champs. S’il fallait essayer de trouver des solutions on devrait peut-être observer les champs et la campagne pour commencer. Souvent, les champs sont drainés, les drains aboutissent dans des fossés qui alimentent les ruisseaux et ceux-ci alimentent la Lys. Tout est fait pour obtenir l’écoulement le plus rapide possible de l’eau afin de s’en débarrasser au plus vite. La vitesse du flux occasionne un énorme problème d’érosion des sols, la nécessité de dragage de la Lys voire des problèmes d’inondation. Cette eau qui à certains moments est indésirable devient vitale à d’autres moments et il faut aller la chercher au loin à grands frais. Ce n’est pas parce qu’on l’a toujours fait qu’on doit continuer à le faire sans réfléchir et ne pas songer à faire différemment et mieux. Cela peut paraître prétentieux de le dire, mais nous serons tous confrontés à des dérèglements du climat et à des carences en eau.
Une concertation utile.
Vu notre proximité avec la Flandre et la France, la concertation sur des thèmes par nature transfrontaliers m’apparaît comme indispensable. Les principaux ruisseaux qui alimentent la Lys à Comines-Warneton viennent de Flandre Occidentale, ce qui est une notable exception pour l’ensemble de la Belgique. La Lys elle-même a parcouru 80 km en France dans une plaine d’agriculture intensive avant de devenir mitoyenne de la France et de la Belgique. La mitoyenneté étant partagée entre le Hainaut et la West-Vlaanderen entre Houplines et Menen. Avec toujours l’ancien cours qui tient lieu de frontière, ce qui fait que des îlots belges et français subsistent de part et d’autres du nouveau tracé de la rivière. La métropole lilloise a un énorme besoin de gérer l’eau.
L’importance de préserver les derniers milieux marécageux.
Entre temps, les milieux agricoles sont impactés par le manque d’eau. Se pose le problème de savoir comment stocker l’eau dans la campagne de manière pratique et efficace afin d’éviter du charroi. Plusieurs agriculteurs ont approfondi leurs mares. Cela maintient aussi la biodiversité indispensable à la pollinisation pour les fruitiers et de nombreuses sortes de légumes …. La protection les derniers milieux naturels qui assainissent, retiennent l’eau et la laisse percoler dans les nappes phréatiques et les approvisionnent trouve ici tout son intérêt. De plus terres situées le long des cours d’eau ont l’avantage de garder une humidité tout au long de l’année.
Avenir et climat ?
Lors de la présentation du projet Linbatys à Comines-Warneton, au printemps de cette année, il était question de présenter des projets et des principes afin de gérer les inondations qui ont fortement impacté la région ces dernières années. Ce projet Interreg associant la France, la Flandre et la Wallonie va coûter plus de 3,2 millions d'euros et sera financé avec des fonds européens. A la fin des exposés, j’ai eu la joie de pouvoir m’entretenir avec un responsable du SPW. Je n’oublierai jamais ses paroles « Je crains que nous ayons à l’avenir plus de problèmes avec les sécheresses qu’avec les inondations ».
En conséquences des dérèglements climatiques étudiés l’eau sera peut-être partagée avec plus de parcimonie ou moins d’insouciance selon la météo.
Philippe Mouton
Carte de Sanderus Warneton 17 ème siècle.




7.8.18

Ce dimanche 12 août, la FJA Comines-Warneton et la FWA organisent un barbecue ainsi que des agri-jeux (Farmer's Challenge + Babyfoot géant)  Chez Dirk et Anja Verhee – Vanneste , route de Neuve Église 3, 7784 Comines-Warneton


Barbecue géant . Au menu : 3 viandes (boeuf BBB + porc), frites, crudités, sauces chaudes et froides.

Réservation par virement au numéro de compte : BE17 7324 0217 8421 BIC CREGBEBB, avant le 6 août 2018.
En communication : nom, nombre d’adultes + nombre d’enfants.

Adultes : 15€
Enfants : 8€



3.8.18

Deuxième phase des travaux de réfection de l'asphalte de la N58


La police locale de Comines-Warneton vous informe que la deuxième phase des travaux de réfection de l'asphalte de la N58 commencera le lundi 6 août et finira le vendredi 31 août 2018 (en fonction des conditions météorologiques).

Ces travaux engendreront des modifications au niveau de la circulation dans un tronçon compris entre la frontière française et l'échangeur « Le Touquet ».
  • Premièrement, la chaussée sera réduite à une seule voie de circulation tandis que la circulation sera régulée par des feux lumineux de part et d'autre du chantier ;
  • Deuxièmement, la vitesse sera réduite à 50 km/h aux abords et dans la zone de chantier ;
Des contrôles seront effectués par la police locale afin de faire respecter la limitation de vitesse et les feux lumineux.
La Police locale reste bien évidemment à disposition pour tout complément d'information et compte sur la courtoisie de tout un chacun pour que cette fin de chantier puisse se dérouler de la manière la plus optimale.


31.7.18

Fin de saison pour les Espadons Cominois

Les deux derniers représentants des Espadons Cominois peuvent enfin bénéficier d’un repos bien mérité. Logan et Alan HALLEZ étaient les deux nageurs Cominois engagés aux championnats de Belgique qui se sont déroulés le week-end dernier à Charleroi.
Ce sont sur des résultats positifs que la saison se clôture pour eux et nous leur souhaitons de bonne ainsi qu’à leur entraîneur René VAN ZEVEREN. Les entraînements reprendront le 04 septembre et les inscriptions débuteront le 06 septembre prochain.
  Luc VANTHUYNE       



Des Espadons Cominois rentrés des championnats de Belgique jeunes de Charleroi.

30.7.18

Ducasse rue de Wervicq 2018


des photos ici

Comines - « Les Amis du vélo » sont partis à San Remo

 cliquez sur la photo pour agrandissement 
21 cyclos des « Amis du vélo de Comines »rejoindront San Remo au départ de Comines sur un parcours de près de 1497 km avec environ 19324 m de dénivelé.

facebook

Comin'Run 2018


L'organisation Comin'Run tient particulièrement à vous remercier pour votre précieux soutien qui a pleinement contribué à la bonne organisation et à la réussite de notre évènement sportif, festif et coloré qui n'a cessé de grandir au fil des années pour atteindre le chiffre record de 950 participants. Grâce à ce succès, nous avons pu remettre un chèque d'une valeur de 1359€ à l'association Think-Pink luttant très activement contre le cancer du sein
Revoir des photos ici

28.7.18

Comines - 70 ème grand prix Sainte-Anne

Ce vendredi à 18 heures, les élites sans contrat se sont retrouvés à Comines pour la 70ème édition du Grand Prix Sainte-Anne. Un départ au café Tassili rue de wervik,43,  pour 116 kilomètres, soit 20 tours. Le vainqueur de ce Grand Prix est  Van Dyck Wesley

26.7.18

Randonnée "Patrick Wgeuw" au Gheer


Le comité d'organisation de la souhaite vous faire part du communiqué suivant :

Tout d'abord, nous tenons à remercier nos partenaires et sponsors sans qui il serait impossible d'accueillir plus de 1000 participants dans de bonnes conditions. Leur aide et leur soutien sont très importants car ils permettent de garantir une préparation et une mise en œuvre de qualité pour le plus grand bonheur des participants qui se pressent au Gheer le second week-end de juillet. Le comité d'organisation de la randonnée "Patrick Wgeuw" poursuit plusieurs objectifs : 
Amener un public nombreux aux festivités du Gheer et renforcer le caractère dynamique de la kermesse la plus sportive de la région
Offrir un large panel de disciplines pour attirer un public diversifié et en nombre croissant
Mettre le focus sur la qualité et, surtout, sur la convivialité afin de fidéliser les participants
Communier avec l’environnement exceptionnel des bois et des lieux de mémoire

Nos sponsors partagent ces objectifs et ces valeurs. C'est d'ailleurs pour ces raisons qu'ils sont fidèles, nombreux et motivés. Nous les remercions vivement.

D'autre part, comme certains l'ont remarqué cette année, nous avons pu compter sur l'aide des enseignants de l'école "Les Aubiers" pour l'organisation d'un parking gardé pour les vélos à l'arrivée au chapiteau. Une initiative très appréciée par les cyclistes qui ont pu prendre leur consommation gratuite et même poursuivre l'apéro en toute quiétude et sans risquer le vol de leur vélo.

Cette aide pour nous se transforme également en œuvre sociale puisque nous leur avons versé un chèque de 300 € dans le cadre du projet "i-PAD à l'école".

Plus d'infos sur les remerciements et sur cette œuvre sociale sur notre site https://www.le-gheer-vtt-cyclo-marche.be/




Comines - Le feu d'artifice a illuminé le stade communale pour la Fête nationale.


d'autres photos ici

23.7.18

Le Bizet - Fête nationale, cérémonies religieuses et patriotiques 

En l’église Saint-André du Bizet, les abbés André Cardinael et Jean Demay ont présidé la célébration religieuse en y incluant la prière pour la Paix de François d’Assise.
La quarantaine de musiciens de la FASAM a mené le cortège suivant des porte-drapeaux. Les autorités communales locales, les maires de Comines-France et de Nieppe, les représentants d’associations patriotiques et autres ont défilé en rues pour aller au cimetière.
Un dépôt de gerbes a eu lieu au monument aux morts avant que les hymnes nationaux belges et français soient interprétés par la FASAM. Ensuite, direction en cortège vers le hall des sports du Bizet.
Avant le verre de l’amitié, la bourgmestre Marie-Eve Desbuquoit a situé la fête nationale: «Je suis fière de mon pays. Son histoire a engendré une diversité dont nous tirons profit. Cette diversité n’est pas un obstacle: c’est une force motrice du développement et un atout pour lutter contre les inégalités sous toutes ses formes. Nous sommes riches de nos différences et soyons un exemple pour les autres nations. Les fondements de notre société reposent en effet sur un passage obligatoire et nécessaire, celui de l’apprentissage. Apprendre des autres et avec les autres; mais surtout apprendre à vivre avec les autres. Gardons aussi en mémoire notre devise, “ l’union fait la force ”, cette union qui permet un enrichissement mutuel unique».
d'autres photos ici 
infos et photos E.D

22.7.18

 Fête des Marmousets 2018 , une édition un peu spéciale avec le retour du cortège !

 Suite aux magnifique cortèges des 25ème ét 30ème anniversaires de la fête, l'engouement pour le cortège est redevenu une évidence. Les années paires, retrouvez un cortège festif accompagné de musique, danseurs et ambiance carnavalesque. 






D'autres photos ici


Fête des Marmousets